Tout, tu vas faire pour nous ! Tu vas même travailler !

 

 

 

 

   « Tout, tu vas faire pour nous ! Tu vas même travailler ! » 

 

      C'est juste des braves gens très jealous guys des beaux quartiers pas que, qui disent ça comme ça à un gars, un Prisoner qu'ils n'aiment pas... :

      « Tout, tu vas faire pour nous ! Tu vas même travailler ! Malédiction ! Malédiction ! »

      Sinon, il n’y a pas d’histoire dans le film que je viens de voir avec Miss Pretty, SVP. Il ne m'en reste que le goût d'un reste de rire sardonique.

 

      Pourquoi parle-t-on de «rire sardonique» ?

     « Une expression qui provient d'une pratique terrible de l'Antiquité. Les méchants, dans les films, nous font souvent trembler à cause de leurs ricanements cruels et forcés, qualifiés de «rires sardoniques». Une expression inventée par le poète antique Homère, en référence à une terrible pratique née en Sardaigne. Il y a près de trois millénaires, les  personnes âgées, jugées inutiles, étaient jetées du haut d’une falaise ou battues à mort.  »

 

 

Paroles 

Alain Chamfort (Pleyel 29/04/2017), "Malédiction" (paroles Boris Bergman, musique Alain Bashung). (lien)

 

     C’est sûr à force qu’ils me reniflent et qu’ils veulent mélanger leur odeur à la mienne, pour mieux encore passer partout et s’immiscer dans ma méta-bulle pour me déposséder, il y en a : de leur (la) (la mienne en fait) langue, le langage, les mots, le verbe, les musiques la plupart – du « schlass » américain qui décore l'un des murs de mon salon aussi.

 

     Tout le monde peut tomber. Mais par ici, apparemment, ce n’est pas qu’être tombé ou une maladie – ou alors complètement sinistré le feu à l’appartement, et les pompiers ne viendront jamais. Mais par ici la plupart des gens est-ce qu’ils sont sérieux, oui, justement ils sont très sérieux et ils ne bluffent jamais et ils ne perdent jamais la face non plus ils prétendent.

 

 

« Bonjour

On est perdu, on croit plus rien


Même les vieux ils ont capté
Qu’en fait notre président et ben ... c’est pas lui qui dirige vraiment
Que nos vrais chefs, c’est des banquiers qui ont réussi mieux que lui
Et c’est pour ça droite ou gauche, bah ça reste plutôt à droite.

Même ma mère, elle a capté que la crise ça n’existe pas

spartiate 1.png
Que c’est l’invention de certains gros riches
Pour vendre nos usines aux chinois
Elle dit qu’on gagne les élections comme on vend des yaourts
Simplement en passant à la télé tous les jours

Tout le monde a compris que les infos
Ça sert juste à nous faire peur
En nous montrant la merde des autres
Pour qu’on se contente de la nôtre

Alors vous, les beaux costards qui décidez de notre sort
Ne nous laissez pas comme ça, ça fais trop peur ... faîtes un effort.

Manipulez nous mieux ! ...
Manipulez nous mieux ! ...

Construisez vos piscines
En fermant toutes nos usines
Mais putain faîtes nous rêver
faîtes nous croire que vous nous aimez !

Manipulez nous mieux !
Manipulez nous mieux !
Servez-vous dans nos frigos
Nos impôts c’est déjà cadeau
Faîtes nous croire qu’il y a des martiens
Ça ferait moins peur que de croire en rien

Même les enfants dans les écoles demandent qu’à croire cette histoire
Que si au pays des barbus, y’en a qui nous veulent pas du bien
C’est juste à cause d’un religion et donc ça n’a aucun liens
Avec les militaires qu’on leur envoie, régulièrement pour leur bien !

Manipulez nous mieux !
Manipulez nous mieux !
Allez juste un petit effort, on vous demande pas grand-chose
Vous savez aussi bien que nous qu’on a pas inventé l’eau chaude

La plupart d’entre nous, on aime bien se contenter de peu
On cherche pas réussir, et encore moins à diriger
On a pas très envie de passer à la télé
Et encore moins envie d’être reconnu dans la rue

La plupart d’entre nous on saurait pas quoi foutre d’un yacht,
On a pas l’intention de laisser notre nom dans l’histoire
On voit pas l’intérêt d’accumuler autant de milliards,

Et c’est surement ça qui prouve
Que par rapport à vous
En fait et si ça se trouve,
Eh ben …

C’est nous qu’on est ÉVOLUÉ ......... »

 

Didier Super — Rien a foutre (manipulez nous mieux)

 

 

 

 

Quelque part j’ai bien aimé l’ironie faussement naïve du texte

     (« Je m'allume et je passe en manuel » (Alain Bashung))

 

     Parce que le texte... je le sais bien depuis que j'ai fumé du prolo et du travailleur d'élite (mais alors au moins cadre), et je te parle aussi de ces héros qui résident avenue des Champs Elysées (1), dans le Triangle des Bermudes ! :

     ils rêvent tous d'être chef à la place du chef et d'avoir un gros bateau (le yacht le plus gros, ils n'y croient pas pour tout de suite, c'est juste en dehors de leur imagination, c'est comme les extra-terrestres), de passer à la télé et surtout de promotion ultime, ils sont super-efficaces, ils sont champions les copains ! Et... je ne suis pas mieux que les autres, d'accord, d'accord...

     Je le connais bien cet air confis et faussement inintéressé et traitreusement placide du prolo et du travailleur d'élite, et je te parle aussi de ces héros qui résident avenue des Champs Elysées, dans le Triangle des Bermudes.

     Je le sais bien derrière le sourire dentifrice, appris dans les stages d'entreprise pour faire plus servile, et copié sur les publicités vues à la télé : c'est pas du tout débonnaire pas du tout empathique ça a pas vraiment le sang chaud c'est glacial ça attend juste la faille.

     Le fond du texte est : nous, on est heureux comme ça, sans armes, sans avocat, sans risque, sans culture, et on veut juste de la bonne fumette pour nous on, c'est à dire bien simple et bien vulgaire.

     Parce que je le sais bien que la qualité de l'opium religieux ou politique est très divers. Et que celui consommé par le plus grand nombre, c'est sûr, n'est pas toujours le meilleur.

 

     État de sidération même pas.

 

     Parce qu’aujourd’hui, l’homme est surtout un animal politique malin. Et, en fait : « La Politique, c'est la forme profane de la religion. »

     >> https://www.odalgold.com/les-rites-et-les-lois-pour-mieux-se-cacher

 

     Pas promesse. Pas pacte. Pas engrenage.

 

     Pas politique.

 

      Retiens bien ça de moi, ici, et ensuite aussi...

  

 

 

 

                                              Odal GOLD

 

                                                                          www.odalgold.com

 

 

     

  

 

                                 (1) Dans la mythologie grecque, les champs Élysées ou simplement l’Élysée sont le lieu des Enfers grecs où les héros et les gens vertueux goûtent le repos après leur mort.

 



11/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Espace de gestion