« Cela, Cela que même les dieux ne peuvent concevoir / atteindre »

   

« Cela, Cela que même les dieux ne peuvent concevoir / atteindre dans sa progression en avant » (lien)

 

 

     Je suis un petit gars poli qui se pose des questions. Telle est mon arrogance (lien).

 

hercules-913435_960_720

 

 

Hercule 130 avion

 

 

     Je me méfie des mots écrits dans les textes des paroles des gens, parce qu'il y a des gens et des choses et bien des situations que je ne comprends pas. Néanmoins.

    

 

 

Les gens placés sous le signe des monothéismes me semblent globalement bien « brutaux »

 

 

    Cette idée fixe chez eux d'un homme supplicié et crucifié, par exemple chez les chrétiens, qu'on voudrait nous obliger à considérer continuellement, moi je n'aime pas ... voir des humains suppliciés.

     Moi j'y vois d’autres hommes qui se prennent littéralement pour des Loups, et je n'ai rien contre les loups mais, certains parmi des loups irréductibles ennemis de l'homme, certains humains qui se prennent pour... et qui jouissent de cette image. C'est pourquoi les gens placés sous le signe des monothéismes, tels qu'on les connait ici, me semblent globalement bien « brutaux ».

     Moi, j'y vois aussi un bon gyrophare, un phare qui prévient de bien des écueils, ici il ne faut pas jouer les bons génies et les Prométhée (lien), il y a un vrai risque. Et ce phare à 30 degrés bâbord, il ne faut pas le quitter des yeux, vu le décor et les écueils, il peut même être précieux qui sait.

 

    Qui assume quoi. Et le fait d'en parler. Et de cet éclat de réalité qui est le mien, et qui pèse forcément pour beaucoup en ce qui concerne mon point de vue (lien). Parce que oui : il y a mille et une manières d'éclats de réalité et de points de vue.

 

Mille et Une nuits - contes

 

 

Mille et Une nuits - contes des (lien)

 

 

     Il y a bien aussi dans l'Indouisme cette image de certaines « entités » humaines ou pas, certes là pour se réaliser, mais une part avec comme une idée de sacrifice de leur part ? Mais pour prendre un ordre d'idée : de l'Indouisme, et des milliers de volumes qui l'explicitent ou prétendent l’expliciter, ou pas, moi j'en comprends je crois en comprendre ... une quarantaine de pages. Peut-être. Parce qu'il y a peut être mille et une manière de considérer aussi ... ces quarante pages.

     Et je ne te parle pas du reste. 

 

     Les gens placés sous le signe des monothéismes prétendent parfois tout résumer avec leurs deux trois livres (bibles, en grec) fondateurs. Mais leurs textes un peu simples, pris de manière intégrale (de manière « intégriste »), ne voient dans les bêtes strictement que matière à exploitation, et ils prétendent discerner dans leur « genre humain de bons croyants » à eux, follement, le centre et l'apogée ultime de l'univers. 

     De mon éclat de réalité et de mon point de vue, ils font dire à Dieu, Dieu-Intelligence, Dieu, c'est à dire à Cela, « Cela que même les dieux ne peuvent concevoir / atteindre dans sa progression en avant » : beaucoup de choses qu'Il n'a pas dit. De mon éclat de réalité et de mon point de vue, leur dieu jaloux n'est pas « Cela, Cela que même les dieux ne peuvent concevoir / atteindre dans sa progression en avant », et ce que j'en vois.

 

 

 

 

À la fois quelque chose comme roi et bouffon

 

 

      Dans la mythologie grecque, Atlas (lien) était censé porter une bosse et le poids du monde. De mon point de vue, le Pape, peut-être exactement pareil ou bien pire et effectivement des dimensions ... au dessus de tous soupçons.

 

atlas-33

 

Atlas et le poids du monde

 

Et cela dit, qu'est ce que je me méfie de ces anciens grecs  qui prétendaient avoir tout inventé, et autres fiers-à-bras et veules. Je crois on n'a pas fait pire comme Dupont-Lajoie que ces Grecs Antiques (*)  

Athéna-33 

 

     (Parenthèse très personnelle : très curieux, cette Athéna de sagesse et de guerre dans le contexte d'une société grecque si misogyne - telle que connue. Cela ne correspond pas du tout avec « le bon et la morale » de cette société antique - telle qu'on l'enseigne ici. Là non plus : (lien).)

 

 

 

 

      Dans la mythologie grecque, Atlas (lien) était sensé supporter une bosse et le poids du monde. De mon point de vue donc, le Pape, peut-être exactement pareil ou bien pire et effectivement des dimensions ... au dessus de tous soupçons.

 

     Il faut faire comme a fait Hercule (lien) à l'époque avec Atlas, quand selon la légende Atlas lui proposa de partager sa charge. Hercule déclina l'offre. 

     Il faut leur laisser (leur bosse et) le poids du monde, et si possible ne pas les déranger ces gens là. Si possible. Préparer la guerre, pour ne pas avoir à la faire. Pas de promesse, pas de pacte, pas d'engrenage. Le mieux est de ne pas s'en mêler s'emmêler. Parfois on ne peut pas faire autrement ?

 

     Il faut peut-être faire un peu comme Napoléon, qui lors de son couronnement, ôta la couronne des mains du Pape et se la mit lui-même (lien).

      Et surtout d'un point de vue individuel voir spirituel, et de manière carrément plus apollinienne, il ne faut pas oublier qu'on est toujours à la fois quelque chose comme roi et bouffon : (Der Räuber und der Prinz), et même un peu Shaman (lien), qui sait.

     Si tu vois ce que je veux dire.

 

    Athéna (déesse de la sagesse et de la guerre)

 

 

 

Certains ne savent que plagier et salir    

 

 

 

      Peut-être que l'histoire d'Atlas et d'Hercule n'est qu'une pièce rapportée d’« ailleurs », autant que « l'Iliade et L’Odyssée » et la légende d'Athéna, déesse de la sagesse et de la guerre, complètement incongrue dans le contexte d'une société antique grecque si misogyne - telle que connue. Peut-être que les grecs ne sont finalement que de pâles copieurs, qui n'ont fait que copier/coller, en moins bien. 

 

     Autant que les hébreux, quand avec leur histoire du déluge, par exemple, ils n'ont fait que plagier un texte des Sumériens, beaucoup plus ancien, beaucoup plus beau :

 

     « On pourrait parfois voir dans la bible des judéo-chrétiens une beauté originale... et bien non, il ne s'agit alors que de plagiat sur le dos des Sumériens par exemple : dans l'Épopée de Gilgamesh, l'épisode relatant le déluge est beaucoup plus ancien et ressemble beaucoup, mais en plus étoffé, à l'épisode de Noé dans la Bible [lien1] [lien2].

     Donc, et à ceux qui disent le contraire : pourquoi « Dieu avec un grand D » n'aimerait-il pas des choses païennes ? « Qui » dit ça ? » (lien)

 

      C’est une question.

 

      Il y a de ces mystères !

 

     Cela dit, la bonne attitude générale est de rester poli, et même si possible avec un soupçon de gentillesse (lien) ?

     Je suis un petit gars poli qui se pose des questions. Telle est mon arrogance (lien).

 

                                                                                                                    

         

 

     Signé :

 

 

                                    Un-petit-gars-poli-qui-se-pose-effectivement-des-questions

    

 

 

 

  



22/03/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Espace de gestion