« Je suis bien partout où on me pose » - Alain Chabat

 

 

 

     Il y a plein de grands scientifiques et même des braves gens des secrétaires et des duchesses (lien), qui disent détenir la vérité, et même qu'en dehors de leur vérité, le reste ne serait que folie et tromperie, « c'est lui c'est pas eux ». 

     Leurs certitudes semblent être comme en béton armé, mais déjà, «  le béton armé est un symbole ambigu de puissance technique et d'inhumanité, de prouesse constructive et de médiocrité domestique (lien) ».

     Et il y a cette phrase d'Alain Chabat qui résume ce que j'en pense de ces gens-là  :

 

   « Tout le monde gravit la même montagne, mais sur un flanc différent. Celui qui est pénible, c’est celui qui pense que le seul bon chemin est le sien. J’ai envie de lui dire : « Laisse-moi tranquille. » »

 

     Et certes, je ne suis pas un « je sais tout ».

 

       🙂

 

     Et :

 

      🙂

 

 

jambes les chaussures en marchant marcher chemin

 

 

jambes les chaussures en marchant marcher chemin

  

 

 

     Laisse-moi tranquille :

 

 

     Gravir la montagne, voir la démarche avec laquelle on gravit la montagne, respirer l’air de la montagne sérénité arrêté flash – et la Force (lien) vive et ses mystères dixit Yoda, il faut.

 

     Religion par exemple de l’argent et ses pentes oh certes parfois respectables, parfois c’est carrément beau c’est joli oh yes, et parfois au contraire ça peut carrément faire peur, il faut.

 

     Et bien autres pentes abruptes aussi qui n’ont parfois rien de religieuses rien de versatiles rien de redondant, c’est beau comme ça, c’est bien sympatrique.

     Pas trop, merci.

 

 

Philosophie et métaphysique de l\\\'argent

 

Philosophie et métaphysique de l'argent

 

 

 

     Et dans ces cas-là est-ce que je manque de respect ou bien est-ce que je suis arrogant, c’est pas moi monsieur c’est lui, c’est lui qui le dit.

     Je ne pense pas.

 

     Ils ont même une nouvelle religion qu’ils appellent religion « Wokisme » (lien), pour mieux casser les pieds des autres et pouvoir faire semblant de dire quelque chose.

 

     Mais à mon avis c’est comme « Batman », et pas que comme « le Joker » : il y a forcément une double face derrière chacun de ces justiciers wokistes ces saigneurs justiciers chauves-souris géantes (lien) qui sont pas bath du tout en fait et même carrément ils et elles sont creux.

     Ils et elles ne pensent qu’à leur gamelle qu’ils seraient même indispensables que c'est eux la vie d'artiste, ou simplement que c’est pour le bien la justice la moraline comment est-ce qu’on peut t’aider ?

 

     Parce que forcément cette religion Wokisme en cherchant bien, n’est pas qu’un repaire de casse-pieds d’inquisiteurs et de nanas haïssant les mâles et de Robespierre la Vertu.

    Est-il ?

    Laisse-moi tranquille.

 

 

 

 

      C'est l'arnaque et le bal des.

 

 

     C’est l'arnaque, et le bal des.

     C'est le bal des casse-pieds (lien)

 

     Certains et certaines disent comme ça, et on comprend tout de suite qu'ils sont bons et compatissants et que c'est pour mon bien : 

     « J'aimerais tellement quil puisse s'adapter, ça ne sera pas facile comme ca pour lui, ça se voit tout de suite ! On a tellement peur, tellement peur pour lui, qu'il ne s'adapte pas, c’est lui c’est pas moi : non plus ! ».

 

     Côté creux de ceux qui se prennent littéralement pour des loups des serpents et des chèvres.  

     Et versus : le coté creux de ceux se prennent littéralement pour des débuts de vampires et qui sont toujours du côté de l'axe du Bien, du tigre, du tigre et ses brigades (lien).

     C'est un choix.

 

     C'est le bal des casse-pieds.

     Le bal des casse-pieds, des gens creux et des gens qui n'ont rien à dire.

     Pour la gamelle je ne dis même pas.

 

    

surf plage océan mer sport nautique planche

 

surf plage océan mer sport nautique planche

 

🥵😚🤔🏘😀🙂🤣😅😂😊😉😗😘😃😎🥰☺😆😄🙂

 

 

     Même dans le surf ou les spots de surf, il n’y aurait plus que des étudiant pratiquant le « spring break » à Cancún au Mexique (lien). Ou des professionnels qui font des exercices de cirque.

 

     C’est le bal des casse-pieds, des gens creux et des gens qui n'ont rien à dire.

     C’est l'arnaque, et le bal des.

 

     Apparemment ça existerait.

     C'est bien aussi de le savoir.

 

     Et j'ai bien souvent envie de leur dire moi aussi à elles et à eux comme ça, les casse-pieds les gens creux et les gens qui n'ont rien à dire : « Laisse-moi tranquille ! »

 

     Laisse-moi tranquille pourquoi tu mets un point d’interro ?

     C’est bien aussi.

 

     D’ailleurs la plupart du temps je ne crois à rien.

     Juste si possible respirer air azur sérénité flash.

     Moi. Je. Personne.

 

     Et je ne te parle pas du reste.

 

     C'est mon niveau.

 

      🙂

 

 

 

     « C’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule »

 

 

     C’est une citation de Michel Audiard (lien) qui vaut presque l’humour british, mais « c’est du Audiard » comme on dit :

     « C’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule. » 

 

     Ça résume parfaitement tellement tellement, en trois mots et un trait d’esprit presque de l’humour british mais bon, c’est que du.

 

     Côté français et d’un point de vue très classique, j’aime bien aussi ce point de vue : 

 

guitar-5187376_1920

 

     « Quoi, ma gueule ?
     Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?
     Si tu veux te la payer
     Viens je rends la monnaie
     T'as rien dit tu l'as déjà dit
     On ne va pas y passer la nuit
     Ma gueule et moi on est de sortie
     On cherchait plutôt des amis »

 

                                                « Ma gueule » (lien)                        

                                                Chanson de Johnny Hallyday

 

 

     Et ce point de vue est pour les vrais connaisseur de « l’esprit critique français », « ça parait pas » mais.

                                                                                                              guitare la musique chaînes

 

 

    

     Je suis bien partout où on me pose - de Alain Chabat

 

 

     Coté anglais, j’aime bien « l’humour british » et.

 

     Parfois un seul tableau ou un seul nom vaut autant qu’un Haiku japonais (lien) sur l’amour et la haine, la guerre et la paix.

 

     Ainsi ce tableau d’une reconstitution de la bataille d’Azincourt, où les anglais n'avaient plus rien à perdre :

 

 

Reconstitution de la bataille d Azincourt

 

Reconstitution de la bataille d’Azincourt

 

 

     « Les troupes françaises, de quelque 30 000 hommes, y tentent donc de barrer la route de Calais à l'armée du roi anglais Henri V, forte d'environ 6 000 hommes, et débarquée dès septembre au lieu-dit Chef-de-Caux, près de la ville d'Harfleur, ville qui sera prise et occupée pour leur sécurité.

     Pendant les trois premières heures après le lever du soleil, il n'y a aucun combat.

     Des négociations s'engagent. Les Français demandent la renonciation du roi d'Angleterre à la couronne de France. Les Anglais de leur côté demandent l'accès libre à Calais et sont même prêts à rendre les forteresses qu'ils tiennent dans le Nord du royaume de France (Harfleur, qu'ils viennent de prendre après un long siège d'un mois, entre autres). Elles échouent.

     La bataille qui s'ensuivra se soldera par une défaite importante pour le camp français : la cavalerie lourde, rendue moins efficace par un terrain boueux et les retranchements anglais, est transpercée par les archers en majorité gallois, équipés de grands arcs à très longue portée. »

                                                                        flandre-au-lion.skyrock.com (lien)

 

     Le récit historique de cette bataille résume ce genre de situation :

 

      « Quand on sait que ce n'est pas ou plus la peine de discuter, et quand on sait qu'on n'a rien ou plus rien à perdre. »

 

     Et :

     Et tant que ce n'est pas que l'arnaque et que le bal des casse-pieds, des gens creux et des gens qui n'ont rien à dire, ah que : je pars du point de vue que je suis d’un type humain relativement simple, pas simple simple, mais relativement simple.

     Et sur cette planète qui n’aurait de nom que celui de « Terre », je me pose et j'avance.

     Et :

 

      🙂

    

     « C’est pas » beaucoup plus que trois mots. 

     « Ça parait pas » mais ces trois mots de Alain Chabat résument mon attitude sur cette planète qui n’aurait de nom que celui de « Terre », et c'est mon à-priori.

 

     « Je suis bien partout où on me pose. »

   

 

Je suis bien partout où on me pose - de Alain Chabat

 

 

Je suis bien partout où on me pose - de Alain Chabat

 

 

     Il peut certes y avoir des surprises avec cet « état d'esprit philosophie attitude manière d'être d'avancer sur la même montagne, mais sur un flanc différent », et surtout de se poser parfois, façon Alain Chabat.

     Il peut même arriver que j'ai envie de dire : « Laisse-moi tranquille. ». 

 

     Néanmoins yes, le bon état d’esprit c’est.

 

 

 

 

                                              Odal GOLD

 

                                                                          www.odalgold.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 



13/01/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Espace de gestion