Je n’ai jamais compris les gens qui ont de l’argent, et qui ne sont même pas heureux

 

 

Je n’ai jamais compris les gens qui ont de l’argent, et qui ne sont même pas heureux

 

 

😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

👍

 

 

J’y reviens toujours à cette phrase, parce que moi j’aime l’argent et je cours après

 

     Et ils voudraient cacher leur bonheur, et me faire croire que l’agent n’aide pas au bonheur, dans un monde en plus où parait-il tout n’est qu’une question que « le fric c’est chic » : et ici on va dire qu’au minimum il y a même du vrai.

 

     Il n’y a que quand j’entends leur manière de parler et de chanter comme des chèvres que je suis comme pris comme d’un doute, on va dire qu’au minimum il y a du vrai.

     Déjà, je ne suis pas un « Believer », et de l’idéal dit « bourgeois » pas plus que des autres concepts et fantasmes et réalités du monde humain. « Sometimes », des belles histoires qu’on se fait et que j’aime bien.

     Il y en a même qui se prennent littéralement pour des loups et des serpents, pour dire.

 

     Presque tous ils se croient au sommet de la chaine alimentaire. Moi je pense que beaucoup sont tellement avariés que même les « Géants » des légendes anciennes, auxquels ils ne veulent pas plus croire que les extraterrestres, n’en veulent même pas dans leur marmite.

     Et de faire semblant d’être avariés pour éviter la marmite, ben non, beaucoup de collègues humains ne miment même pas.

 

 

Une police construite sur le dos d'un seul, c'est ça « normal »

 

     Dans les années 1930, les Ricains ont construit le FBI  ou le « Federal Bureau of Investigation (lien) » sur le dos du braqueur de banque John Dillinger (lien). A l’époque, il n’y avait pas encore de police fédérale aux US, et le FBI a été conçu, pensé et construit juste pour arrêter Dillinger qui en passant d’un Etat à un autre se mettait facilement à l’abri.

     A l’époque, avancer que la mafia existait entrainait le risque de finir à l’asile, comme aujourd’hui ceux qui parlent des extraterrestres, ou bien quand ils prétendent qu’il peut y avoir des cachoteries de la part des princes, ça n’existe pas.  

 

     A l’époque ils ont placé comme directeur du FBI Edgar Hoover, un homosexuel dont l’une des obsessions principales consistait à traquer (il y a de ces obsessions !), et ce d'une manière irrationnellement impitoyable, les (autres) homosexuels.

     On pourrait presque en conclure qu’à l’époque, c’était le plaisir des gens très très bien, mais alors vraiment très bien : traquer les pauvres qui avaient les mêmes penchants qu’eux, c’est ça qui leur donnait leur petit plaisir, comme au Qatar aujourd'hui le petit plaisir de certains émirs au moins, c’est peut-être de boire un peu d'alcool et dans le même temps de sévir d'une manière « irrationnellement impitoyable » pour les autres qui pourraient faire comme eux, mais qui ne doivent pas jouir de ces privilèges exceptionnels ? 

 

Homme chaise gangster art numérique ville de ny

 

Homme chaise gangster art numérique ville de NY - de Pixabay (lien)

 

 

     Le FBI a fait parler la copine de Dillinger, l'a fait chanter du fait qu'elle n'était aussi qu'une réfugiée sans les papiers américains, et en somme l'a impliqué de force dans la mort de Dillinger.

    Même dans la manière dont Dillinger (un type néanmoins pas si antipathique et juste un paumé dans un pays un peu amer), a été descendu par le FBI, il y a quelque chose de curieux : c'est comme si on avait voulu lui faire comprendre avant la trahison de sa copine, et lui hôter toute notion d'amour, ou au moins de sympathie.

 

 

C'est normal : c'est parce que Dillinger ne se parfumait pas

 

    A Versailles du temps de sa splendeur, il n'y avait même pas de toilettes. Tous les courtisans étaient sales, mais très très parfumés. Le rois avait lui-mêm une odeur horrible du fait de de problèmes dentaires. Il se levait tous les matins avec 30 courtisans à son lever devant son lit, allait à la chaise, comme on disait alors, devant 30 courtisans, et quand il s'endormait, c'était toujours devant 30  courtisans très sales et très parfumés.

     Un peu comme un petit gars complètement vaudouisé (lien), et les autres figures de cire autour.

     Et ailleurs, dans le Paris d'alors, et dans la campagne d'alors, oh Man : souvent la misère de la misère, on peut le dire, souvent très souvent la misère de la misère. 

 

     Même dans la Royale Marine d'alors, sévissait un ordre « irrationnellement impitoyable » envers tout ce qui aurait pu stresser le Roi et ses courtisans très très sales, tellement sales et parfumés en même temps. 

 

     Et je te parles des gens qu'on disait libres, de cette époque là.

     Je suis sûr qu'à l'époque aussi, il y a eu un ou deux Dillinger. Peut-être même qu'ils étaient parfois obligés de se parfumer.

 

   

 

bandit playmobil signer un film western

 

 

Tous tombés pour la gamelle

 

     C’est normal.

 

     Il ne faut jamais oublier qu’il n’y a pas pire que les miséreux entre eux. « Miséreux », dans tous les sens, vraiment dans tous les sens du terme.

 

 

Tous des mafieux, tous contre Dillinger

 

     Dans ces moments qui sont comme un souffle, il faut prendre en compte – quand-même – que certains collègues humains de cette planète, qui n’a pas de nom que celui de « Terre », doivent croire qu'ils décrochent ainsi la clé du paradis, ou du moins qu'ils arrivent là, faute de pouvoir l’enfoncer, à commencer à pouvoir crocheter ou simplement ouvrir la Lourde (la Porte) de Dieu et de son paradis, et à enfin, enfin pouvoir en jouir « pour l'éternité ».  

 

     Ainsi sont-ils.

 

 

                                                                        bandit playmobil signer un film western

 

 

 

 

                                              Odal GOLD

 

                                                                          www.odalgold.com

 

 

 

 

 



24/11/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Espace de gestion