Ave Maria. Dans ce pays qui n’existe pas.

  

     Un Ange passe :

 

      « Dans la mythologie grecque, Hermès (...) est une des divinités de l'Olympe. Il est le messager des dieux, donneur de la chance, inventeur des poids et des mesures, gardien des routes et carrefours, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des orateurs et des prostituées. Il conduit les âmes aux Enfers. Son équivalent latin est Mercure. » (Wikipédia)

 

     Dans l’Antiquité, on assimilait Hermès, et donc aussi Mercure, au dieu nordique Odin (ou Wotan).

 

     Dans l’Antiquité, quand on disait « Hermès passe ! », cela avait exactement la même signification que dans le monde chrétien, quand on dit : « Un ange passe ! » 

 

 

 

 

     La jouissance de l’Univers :

 

     « Car qui pourrait vivre ou respirer s’il n’y avait cette félicité d’être comme l’éther où nous demeurons ? De la Félicité sont nés tous ces êtres, par la Félicité ils existent et croissent, à la Félicité ils retournent. »

                                                                                        (Taittirïya Upanishad, II, 7; III,6)

 

people-2557536_960_720

(Le mot « yoga »  provient du Sanskrit et signifie joindre ou unifier,

symbolisant l'union du corps et de la conscience.)

 

     J’aime bien aussi ce genre de lecture, et en fait l’environnement où je naquis me permit peut-être d’en aimer encore plus les images et la réalité, vu qu’il n’y avait ici pas trop du conformisme étouffant en appui à ces assertions :

 

     « C’est par vidyâ, la Connaissance de l’Unité que nous connaissons Dieu ; sans elle, avidyâ, la conscience relative et multiple, est une nuit obscure et un chaos d’Ignorance. Cependant si nous excluons le champ de cette Ignorance, si nous nous débarrassons d’avidyâ comme d’une chose inexistante et irréelle, alors la Connaissance devient elle-même une sorte d’obscurité et une source d’imperfection. Nous devenons comme des hommes aveuglés par une lumière, si bien que nous ne pouvons plus voir le champ que cette lumière inonde.

     Tel est l’enseignement, calme, sage et clair, de nos sages les plus anciens. Ils eurent la patience et la force de chercher et de connaitre ; ils eurent aussi la lucidité et l’humilité d’admettre la limitation de notre connaissance. »

                                                                                       (« La Vie Divine » - de Shri Aurobindo)

 

     Tout ce que j’ai appris dans ce pays qui n’existe pas, est relatif à toutes ces choses et à ce pays qui n’existent pas. Je ne renie pas je ne dénigre pas je ne rejette pas les enseignements qui m’y furent donnés. Ils complètent et mettent encore plus en valeur, comme un diamant maintenant taillé, « l’enseignement des sages les plus anciens ».

    

     D'après les Védas, répétons-le : la jouissance de l'univers et de tout ce qu'il contient est la raison d'être de tout ce qui est.

 

 

  

     Dans ce pays qui n’existe pas :

 

     Un pays où l’on ne tue pas son ennemi (la peine de mort n’existe pas). Un pays où les gens sont tous « libres », et où ils ne possèdent pas d'arme. Un pays où l’on ne tue pas pour manger (ça vient du boucher ou de chez Carrefour).

     Ça n’existe pas.

     Un pays où les gens veulent presque tous être sauvés, mais de qui, et de quoi, je n'ai jamais compris ? Un pays où, toujours avec fanatisme et application, les gens veulent sauver la planète, mais de qui, et de quoi, je n'ai jamais compris ?

     A moins qu'il ne s'agisse de « l'Arnaque qui consiste à exiger la reconnaissance » du Ciel ou d'une Terre alors redevables pour l'éternité, en échange de beaucoup de vent ou même de vide ?

     Ça n’existe pas.   

     C’est un honnête pirate neutre qui vous le dit.

  

     Une gigantesque pâtée s’annonce. Il faudra même en laisser aux dieux, et leur laisser la plus belle part évidemment. Ils ont eux aussi besoin d’exercice et de s’entrainer et de jouer et de pâtée, c’est certain, en tous cas c’est ce que nous pensons, and I’m just a dreamer.

 

Schubert - "Ave Maria" (Ellen's Third Song) by Bevani flute

 

     « Ave Maria
     Reine des Cieux
     Vers toi s'élève ma prière
     Je dois trouver grâce à tes yeux
     C'est en toi, oh ! C'est en toi que j'espère »

 

      Quand le ciel va tomber sur ces gens si bien nourris mais qui ne tuent jamais, ou bien quand, si le ciel ne leur tombe pas dessus, ils se retrouveront juste entre eux : j’espère seulement ne plus être là pour voir cela….

      Hermès passe, et j’espère bien passer mon chemin avec lui…

 

 

 

                                              Odal GOLD

 

                                                                          www.odalgold.com

 

 

 



30/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


This is my Odal Gold Blog. I'm just a poor boy !------- Odal GOLD


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Espace de gestion